La 5ème flotte d'incursion lointaine de Qatzrin




La 5ème flotte, sous le commandement de l'Amiral Yoje Nesmer, est un pur produit de la nouvelle doctrine militaire de Qatzrin. Si le projet Reconquête reste une priorité absolue, le gouvernement cherche à imiter les cercles prospectivistes des IA du Tigre blanc, en consacrant des ressources à une troisième phase de colonisation planétaire. La 5ème flotte est ainsi souvent rattachée à des missions scientifiques dans des systèmes éloignés, où sa force de dissuasion suffit fréquemment à éloigner pirates et clans mineurs Kra'vak en maraude. Pour autant, l'Amiral Nesmer a exigé que ses unités lourdes soient équipées pour la guerre, en particulier avec les nouvelles torpilles à long rayon d'action. 

5ème flotte d'incursion lointaine : 
 
3 corvettes classe Sa'ar
2 frégates classe Ra'am
2 destroyers classe Tzayad
2 croiseurs légers classe Kashat-E
1 croiseur lourd classe Yerushalayim-L
1 croiseur de bataille classe Barak
1 vaisseau de ligne classe Sabra
1 porte-nef léger classe Kineret

Analyse tactique :
Pour ses missions d'exploration en territoires inconnus, la 5ème flotte se divise comme tel :  

L'escadre de soutien Saryat, commandée par la Capitaine de frégate Esther Seddia effectue des reconnaissances en utilisant les corvettes et frégates de la flotte. En cas de menace, l'escadre effectue un bon PRL en arrière de la flotte afin d'assurer sa fonction de soutien.
L'escadre d'attaque Konyet forme, sous l'autorité du Commandant Detter Gorion, le bras armé de la flotte. Le croiseur lourd Nimrod mène l'attaque, appuyépar les destroyers et les croiseurs légers. Face à un adversaire numériquement supérieur, les croiseurs de classe Kashat retrouvent leur fonction d'escorteurs et les deux escadres d'attaque fusionnent. 





L'escadre d'attaque Darmila, dirigée par l'Amiral Yoje Nesmer depuis la passerelle du vaisseau de ligne Namadira. Elle se compose du porte-nef léger Nabra-Suleyman et ses quatre escadrilles de chasseurs à long rayon d'action, ainsi que du croiseur de bataille Lydia. Ce dernier, sous l'autorité du Commandant Benjamin Lansky, est cependant fréquemment détaché pour des missions de ravitaillement, en solitaire. En cas de menace sérieuse, le porte-nef a en charge la protection des unités civiles.